Convocation assemblée annuelle du 11 juin 2019

   

Avis de convocation à l’assemblée générale annuelle 2019


C’est avec plaisir que le Centre de crise et de prévention du suicide La Traversée vous invite à son assemblée générale annuelle. Ensembles, nous pourrons prendre connaissance du rapport d’activités et des états financiers de l’exercice 2018-2019 ainsi que des éléments qui constituent notre plan d’action pour l’année 2019-2020.

Des postes d’administrateurs seront en élections ou à combler.  À cette occasion, des cartes de membres seront disponibles au coût de 5$ pour vous prévaloir de votre droit de vote. Si vous connaissez des personnes sensibles à notre cause, invitez-les à se joindre à nous! 

  

Nous vous attendons

Mardi le 11 juin à 19 heures

Au Biophare

Situé au 6, rue Saint-Pierre, Sorel-Tracy, QC J3P 3S2

       

Espérant vous y rencontrer, une confirmation de votre présence (450-746-0400) serait appréciée afin de nous permettre de bien planifier cette rencontre annuelle.



COMMUNIQUÉ

Pour diffusion immédiate

LE RCPSQ DÉPOSE SES RECOMMANDATIONS AU FORUM SUR LA SANTÉ MENTALE DES JEUNES

Québec, le 13 mai 2019 – Ce lundi 13 mai, à l’invitation de la Ministre de la Santé et des Services sociaux, Madame Danielle McCann, le Regroupement des centres de prévention du suicide du Québec (RCPSQ) dépose ses recommandations, au nombre de 9, sur la santé mentale et la prévention du suicide des jeunes.

Le RCPSQ croit, qu’au Québec, nous avons l’obligation de trouver des solutions concrètes pouvant être déployées rapidement pour agir avec efficacité auprès des jeunes vulnérables et de leur famille. Toutefois, il ne faut pas négliger la mise en place de stratégies d’actions visant des solutions planifiées et cohérentes à moyen terme.


Établir une Stratégie nationale de prévention du suicide

Ainsi, à l’instar de nombreux intervenants en prévention du suicide, le RCPSQ est persuadé qu’il est absolument nécessaire de définir une nouvelle Stratégie nationale de prévention du suicide. Cela fait plus de 15 ans que le Québec n’en dispose plus, or, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) recommande que tous les pays se dotent d'une telle stratégie. C’est donc sa première recommandation. 


Consolider le financement des centres de prévention du suicide du Québec

Les centres de prévention du suicide (CPS) du Québec déploient des services de grande qualité en prévention, en intervention et en postvention. Ils souffrent tous de sous-financement et, en plus, de grandes iniquités, en termes de financement, existent entre les différentes régions du Québec pénalisant ainsi certaines populations qui n’ont pas accès à toute la gamme de services nécessaires en prévention du suicide. «Pour remédier à cet état de situation, le RCPSQ recommande que le MSSS, par le biais du PSOC, consolide le financement à la mission globale des CPS du Québec.» indique la présidente du RCPSQ, Mme Lynda Poirier.


Agir en amont pour améliorer la santé mentale 

Comme nous le rappelle l’OMS, plus de 50 % des problèmes de santé mentale chez les adultes se manifestant avant l’âge de 14 ans, il est important de mettre en place des programmes de promotion et de prévention pour agir précocement.


Accentuer la recherche sur les jeunes, la santé mentale et le suicide

De façon générale, autant au Canada qu’au Québec, la communauté scientifique s’entend à l’effet qu’il y a un manque criant des données permettant de dresser un portrait plus précis de la situation des jeunes en ce qui concerne leur santé mentale, les tentatives de suicide et les suicides. Or, pour cibler nos actions, ces informations sont cruciales.


Autres recommandations tout aussi importantes

Le RCPSQ joint sa voix aux intervenants et aux familles qui réclament que l’accessibilité aux services en santé mentale soit grandement améliorée afin qu’on puisse véritablement offrir un traitement précoce des troubles mentaux chez les enfants et les adolescents, particulièrement ceux dont les antécédents familiaux comportent une histoire suicidaire.

En lien avec le développement des pratiques d’intervention sur le Web, le RCPSQ croit que celles-ci doivent s’appuyer sur un solide réseau d’intervention téléphonique ou en face à face et, à cet effet, rappelle la nécessité de consolider le financement à la mission globale des centres de prévention du suicide du Québec qui, pour la plupart, offrent ces services.

D'après une estimation modeste, environ 400 enfants et adolescents québécois vivent chaque année le même drame soit, la perte d’un parent par suicide. Pour la plupart, ils se sentent seuls au monde. Comment comprendre que son parent ait pu choisir de mourir? Comment affronter les préjugés des autres? Il est donc primordial de soutenir les mesures de postvention pour les jeunes endeuillés (enfants et adolescents).

Dans les dernières années, le réseau de la santé et des services sociaux, tant public que communautaire, a eu à transiger avec des budgets très réduits en ce qui concerne la formation de leurs professionnels. Le RCPSQ recommande donc que le MSSS reconsidère cet aspect s’il veut vraiment soutenir l’accès à la formation pour les intervenants oeuvrant auprès de la clientèle jeunesse.

Sachant que le soutien informel serait davantage utilisé que le soutien formel chez les jeunes, pour le RCPSQ, il serait tout à fait justifié de maintenir voire même d’intensifier la diffusion d’ateliers d’information et de sensibilisation auprès de la clientèle jeunesse afin que celle-ci dispose des informations nécessaires pour mieux accompagner un ami vers les ressources appropriées lorsque la situation le nécessite.

«Pour prévenir le suicide et continuer à infléchir les taux de décès par suicide au Québec, nous devons absolument miser sur la bonne santé mentale des enfants et des adolescents. Le RCPSQ et ses membres répondront toujours présents à toute invitation du MSSS à collaborer à des travaux à cet effet.» rappelle la présidente.

Si vous avez besoin d’aide pour vous ou un proche, le RCPSQ vous rappelle l’importance d’aller chercher de l’aide. N’hésitez pas à contacter un intervenant en composant le 1 866 APPELLE (1 866 277-3553). Ce service est disponible partout au Québec, 7 jours sur 7, 24 heures sur 24.

À propos du RCPSQ

Fondé en 2015, le RCPSQ a pour mission de regrouper, représenter et soutenir les centres de prévention du suicide du Québec. Il compte 28 centres de prévention du suicide répartis sur 13 des 17 régions du Québec.

SOURCE : Regroupement des centres de prévention du suicide du Québec

Renseignements : Lynda Poirier, présidente, RCPSQ, cellulaire : 418 956-1997

Pour accéder au site, cliquez ici : RCSPQ

-30-

COMMUNIQUÉ DE PRESSE DU REGROUPEMENT DES CENTRES DE PRÉVENTION DU SUICIDE - RCPSQ


Le Regroupement des centres de prévention du suicide du Québec fait le point suite aux événements du 29 mars 2019.


Québec, le 2 avril 2019 – Le Regroupement des centres de prévention du suicide du Québec (RCPSQ) fait le point suite aux événements du 29 mars 2019 impliquant un chauffeur de taxi de la région de la Capitale-Nationale. Lynda Poirier, présidente du RCPSQ, répond à différentes interrogations qui ont été soulevées par les médias ainsi que par la population.


Est-ce qu’un volume plus important d’appels a été constaté ?


Suite aux événements de la semaine dernière, nous avons reçu un nombre important d’appels dans les différents centres de prévention du suicide.


Est-ce que des chauffeurs de taxi ont contacté la ligne québécoise de prévention du suicide suite à cet incident ?


Parmi les appels reçus, nous notons que les personnes concernées, leurs proches ainsi que des membres de la population sont entrés en contact avec nous pour demander de l’aide, que ce soit pour eux-mêmes ou pour un proche.


Quels sont les signes de détresse auxquels nous devons demeurer attentifs ?


Au cours d’une période difficile, il est possible qu’une personne vive de l’anxiété, de l’angoisse et de l’impuissance. Parmi les autres signes potentiels, une personne en détresse peut ressentir de la colère, de la tristesse, du désespoir et de l’inquiétude. Il est important de noter qu’un proche peut éprouver des sentiments similaires à ceux décrits ci-dessus. Si vous avez besoin d’aide pour vous ou pour un proche, je vous invite à communiquer avec la ligne québécoise de prévention du suicide au 1-866-APPELLE (277-3553).

Pour plus d’informations https://rcpsq.org/ | www.facebook.com/RCPSQ


Source : Regroupement des centres de prévention du suicide du Québec Pour informations ou pour une entrevue : Lynda Poirier Cellulaire : 418 956-1997 Courriel : lpoirier@cpsquebec.ca